Résumé Brest

Sans trembler et avec une grosse autorité, Metz Handball bat Brest aux Arènes (39-26) pour son avant-dernier match de tour principal. Du coup, le club messin est assuré de terminer à la première place de son groupe.

Petit coup d’œil dans le rétro. En 2017, Metz Handball se qualifie pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de Ligue des Champions. Tout le monde trouve ça formidable. En 2018, le club mosellan termine deuxième de son groupe de tour principal, derrière le Vardar Skopje, et s’offre le luxe de jouer un quart de finale retour à domicile. Cette année ? Metz Handball se permet de s’assurer une première place une journée avant la fin de cette phase de groupe. Le tout en remportant cinq matches sur cinq… en attendant le dernier la semaine prochaine à Copenhague. Ce dimanche, les Dragonnes ont validé cette première place grâce à un succès de treize buts (39-26) contre Brest.

Autant dire que le club mosellan progresse. Et il le fait d’une manière tellement spectaculaire que ça semble presque naturel. « Ça va être très difficile, y compris dans cette compétition, de stopper Metz Handball » affirmait l’ancienne messine Ana Gros à la fin du match de ce dimanche. Ce dimanche, en tout cas, privé de deux gardiennes et de joueuses cadres, Brest n’a pas trouvé la solution pour bloquer la grosse défense et le jeu hyper rapide de Metz Handball. Car malgré une fin de première période un peu plus poussive, le champion de France a dominé le collectif de Romain Corre assez largement. Avec un jeu sur grands espaces toujours aussi compliqué à lire pour les adversaires, une Manon Houette de gala ou encore une profondeur de banc qui permet au groupe de Manu Mayonnade de paraître toujours plus énergique.

Ce dimanche, c’est en début de seconde période que Metz a construit définitivement sa cinquième victoire en cinq matches de tour principal. « On sait qu’on doit faire en sorte que les périodes durant lesquelles Metz domine doivent être les plus courtes possible. Alors on cherche la clef » expliquait l’entraîneur de Brest Romain Corre. Aux Arènes, pour le moment, personne n’a trouvé la clef. Copenhague la trouvera-t-elle la semaine prochaine dans sa salle lors d’un match sans enjeu pour Metz Handball ? « On va là-bas pour gagner. Parce que nous voulons rester invaincues et parce que, dans une compétition, tu ne dois pas faire d’impasse » indique Béatrice Edwige. Metz Handball est premier et Metz Handball ne laisse rien passer.

Les stats du match : 

METZ-BREST : 39-26 (Mi-temps : 17-13)
Ligue des Champions, Tour principal J5, 3 mars 2019, Arènes de Metz (4 712 spectateurs)
Arbitres : Ioanna Christidi et Ioanna Papamattheou (Grèce)

METZ HANDBALL :
Gardiennes : Glauser (13 arrêts, 0/1), Dos Reis (3 arrêts)
Joueuses de champ : Edwige (3/3), Zaadi (4/5), Flippes (0/1), N’Gouan (2/2), Nocandy (2/3), Houette (10/11), Levsha (1/3), Kanor O (6/8), Zych (3/6), Smits (5/8), Maubon (1/2), Niombla (2/3), Di Rocco (0/1)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
Exclusions : N’Gouan (17e), Nocandy (52e)

BREST :
Gardiennes : Quiniou (6 arrêts), Inial (5 arrêts)
Joueuses de champ : Mauny (0/1), Toublanc (3/3), Gros (4/7), Pineau (1/1), Copy (0/1), Prouvensier (2/2), Pop-Lazic (3/6), Stoiljkovic (3/7), Foppa, Hrvatin (2/3), Bak (1/2), Coatanea, Limal (2/4), Mangué (4/8)
Entraîneur : Romain Corre
Exclusions : Mauny (6e), Gros (12e), Hrvatin (26e), Hrvatin (35e), Gros (36e), Limal (60e)

Texte : R.A | Photo : Arnaud Scherer