Présentation St Amand

Ce mercredi (20 h), entre l’exploit face à Rostov (18-26) et la réception de Brest dimanche (15 h), Metz Handball reçoit Saint-Amand-les-Eaux, lanterne rouge du championnat, avec l’objectif de conquérir une dix-huitième victoire consécutive. Dans un mois jour pour jour, les deux formations se retrouveront, cette fois, pour obtenir leur place dans le dernier carré de la Coupe de France.

 Cette saison, Metz Handball donne cette agréable impression de marcher sur l’eau et que rien ne peut dérégler cette mécanique de haute précision. Trois matches en une semaine agrémenté d’un long voyage aux confins de l’Europe et de l’Asie pour y défier un adversaire invaincu dans sa salle depuis près de deux ans et demi ? Même pas peur pour des Dragonnes qui abordent chaque match, quelque soit la compétition, sans jamais être repues de succès. Encore un dimanche face à Brest et le club du président Weizman sera certain de terminer premier du tour principal de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire.

Mais avant de penser à nouveau au festin européen, nul doute que Manu Mayonnade et ses joueuses auront à cœur de poursuivre leur parcours immaculé en championnat lors de la réception de Saint-Amand-les-Eaux demain (20 h). Le club nordiste, promu cette saison, connait un apprentissage difficile, n’ayant connu la victoire qu’une fois, il y a plus de quatre mois, face à Dijon…sur le même score que Metz en Russie. Sur le papier, cette rencontre semble dépourvue de tout suspense. Pourtant, les protégées de Florence Sauval n’ont que très rarement été largement dominées, ne s’inclinant notamment que de trois buts face à Nice, troisième (24-27).

Les Messines s’en sont également rendues compte lors de la rencontre aller. Si les Jaune et Bleu se sont bien imposées (24-30), les coéquipières de l’ancienne Dragonnes Roseline Ngo Leyi ont tenu en échec les championnes de France lors du second acte sous l’impulsion de leurs arrières Claire Vautier et Nataliya Danshina notamment. Les Mosellanes devront donc aborder ce match avec sérieux mais, elles nous ont montré depuis le début de cet exercice que seule la victoire était belle pour elles et que, pour l’acquérir, il leur fallait mettre les ingrédients de qualité et la rigueur nécessaires. A défaut, le chef de brigade Mayonnade ne manquera pas de le leur rappeler.

Texte: A.B./Photo : Cédric Cedosa