Après dix saisons sous le maillot jaune et bleu, Grâce Zaadi partira vers de nouveaux horizons cet été.

 

Lors d’une conférence de presse exceptionnelle organisée ce soir aux Arènes de Metz en présence du Président Thierry Weizman et d’Emmanuel Mayonnade, Grâce Zaadi a officiellement annoncé son départ à la fin de la saison.

Originaire de région parisienne, la demi-centre est arrivée à Metz en 2010 pour intégrer le centre de formation du club. Très rapidement, elle glane ses premières minutes de jeu avec le groupe professionnel et devient ainsi championne de France au printemps 2011. L’année suivante, elle termine vice-championne du monde junior avec l’Equipe de France. Peu à peu, Grâce Zaadi s’impose comme une cadre des Dragonnes et de l’Equipe de France. Capitaine émérite de Metz Handball depuis 2016, l’internationale tricolore s’est forgée un palmarès impressionnant tant en club qu’en sélection : sept titres de championne de France, quatre coupes de France, deux coupes de ligue, une médaille d’argent olympique, un Euro et un titre Mondial !

Après dix ans en Moselle, Grâce Zaadi a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière et quittera le club à la fin de la saison. “J’ai fait le choix de rejoindre Rostov la saison prochaine. Plus les années ont passé, plus j’ai eu envie de tenter une expérience à l’étranger. Mais pas n’importe laquelle je ne voulais pas partir pour partir. Lorsque l’opportunité de Rostov s’est présentée à moi, j’ai longtemps réfléchi et je pense que c’est le bon moment dans ma carrière et dans ma vie de femme.”

Si Emmanuel Mayonnade déplore une perte importante tant sur le plan sportif qu’humain, il comprend le choix de sa capitaine : “Il est parfois difficile de déterminer à partir de quand nous pouvons dire qu’une joueuse a rendu la confiance que le club avait eu à son égard. Parfois cela se calcule en temps passé dans la structure, parfois cela dépend plutôt de l’engagement de la joueuse. Pour Grâce la question ne se pose pas, elle a réussi à allier les deux. Cela fait dix ans qu’elle joue à Metz et elle a montré un engagement permanent sur le terrain. Sa capacité à être consciencieuse au quotidien et à toujours avoir le souci du détail font d’elle une des meilleures joueuses du monde et inspirent ses partenaires. C’est une perte sportive et humaine pour le club, mais c’est un choix personnel que l’on se doit de respecter.”

De son côté, le Président Thierry Weizman salue la trace que Grâce Zaadi laissera à Metz et explique que le club est déjà bien avancé sur sa succession : “Nous avons tenu à ne pas banaliser ce moment car Grâce est une joueuse qui compte et qui comptera toujours dans la vie du club. Elle fait partie des gens, comme Isabelle Wendling, Nina Kanto ou encore Zita Galic qui ont marqué l’histoire de Metz et cela méritait que l’on en fasse un événement. D’habitude ces annonces se font avec difficulté et tristesse mais pas cette fois. C’est comme un enfant que nous avons eu le plaisir d’élever et qui s’envole vers une nouvelle étape. Je lui souhaite que ce soit une plus haute marche sur le plan sportif même si nous avons bien l’intention de rivaliser avec Rostov cette année et l’année prochaine. Nous ne retrouverons pas tout de suite une capitaine de ce niveau car elle incarnait parfaitement les valeurs du club. Elle montrait l’exemple et nous a aidé à élever la nouvelle génération. C’est pour nous presque la satisfaction du devoir accompli d’avoir emmené une joueuse du centre de formation jusqu’à l’un des deux plus grands clubs européen. Metz Handball est capable d’attirer d’excellentes joueuses et nous le prouverons dès demain lorsque nous présenterons notre nouvelle recrue.”