Metz Handball négocie parfaitement son troisième match de tour principal de Ligue des Champions. Ce samedi, Metz maîtrise Astrakhan (37-18).
METZ-ASTRAKHAN : 37-18
Ligue des Champions, Tour principal
11 février 2017, Arènes de Metz (3 823 spectateurs)
Arbitres : MM Leszczynski et Piechota (Pologne)
Mi-temps : 17-10
METZ HANDBALL : Gardiennes : Glauser (7 arrêts), Rajcic (5 arrêts) – Joueuses de champ : Edwige, Gros (5/7), Zaadi (3/6), Kanor O, Nocandy (2/3), Horacek (4/6), N’Diaye (1/1), Pop-Lazic (4/4), Smits (4/5), Sajka (7/9), Maubon (2/3), Luciano (2/5), Aoustin (3/5), Burlet
Exclusions : Pop-Lazic (21e), Kanor (28e), N’Diaye (43e)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
ASTRAKHANOCHKA : Gardiennes : Riabtseva (5 arrêts), Vaganova (1 arrêts), Trusova ( 7 arrêts)- Joueuses de champ : Sisenova (1/3), Postnova (0/3), Rachiteleva (2/2), Sorokina (0/2), Ivanova, Sabirova (4/9), Shaposhnikova (0/2), Levsha (5/6), Tazhenova (1/2), Kremneva (1/3), Shichkina (1/2), Zelenkova (1/5), Kozhokar (2/7)  
Exclusions : Levsha (4e), Kremneva (8e), Postnova (23e), Sisenova (42e),  Kremneva (52e),  Kremneva (58e)
Entraîneur : Mikhail Seregin
C’est ce qu’on appelle prendre conscience de ses erreurs. Catastrophiques dans leurs Arènes en début de seconde période il y a deux semaines contre Budapest, les Dragonnes ont cette fois su mettre la tête de leur adversaire sous l’eau. Et jusqu’à la fin. Son ballet aquatique, Metz Handball l’a déroulé de bout en bout. Du coup, grâce à une victoire très confortable (37-18)  et un match maîtrisé à souhait contre Astrakhan, le club mosellan conforte sa quatrième place qualificative pour les quarts de finale de Ligue des Champions. Tout n’est pas joué dans ce groupe mais Metz Handball décroche donc sa première victoire en trois matchs. Le tout en faisant tourner un collectif qui s’apprête à enchaîner les rencontres de haut niveau.
« Il fallait gagner pour nous qualifier. Désormais, il faut gagner tous les autres matchs » sourit une Marie-Hélène Sajka déterminante pour son second match de la journée après sa prestation avec l’équipe de N1 plus tôt dans l’après-midi. Ce samedi, les Dragonnes se sont vite détachées et, surtout, elles n’ont jamais lâché une équipe très jeune. « Individuellement et physiquement, les joueuses de Metz sont au-dessus des nôtres. Nos jeunes joueuses ont eu du mal à supporter la comparaison physique » analyse l’entraîneur d’Astrakhan Mikhail Seregin. « Ça nous tenait à cœur de tenir le coup durant toute la rencontre au niveau de l’intensité » explique une Grâce Zaadi sereine dès la pause, quand Metz menait déjà de sept buts (17-10).
Metz Handball assure donc mais hors de question pour Manu Mayonnade de se focaliser essentiellement sur le match retour. « S’il faut gagner encore un match ? Non, il faut gagner tous les matches. Nous irons à Budapest pour gagner, nous recevrons le Vardar pour gagner et nous irons en Russie pour gagner » souligne l’entraîneur de Metz Handball qui met en avant « une débauche d’énergie cohérente ce soir, sans trou d’air notamment en début de seconde période ». Metz Handball gagne donc enfin son premier match en tour principal de Ligue des Champions. Le 25 février prochain, elles iront donc à Budapest… pour remporter les points de la victoire.
Rémi Alezine
Photo : WeeMove