Metz Handball prend la deuxième place de son groupe en Ligue des Champions en remportant son premier match de tour principal. Ce dimanche, les Dragonnes battent le FTC Budapest de deux buts (27-25).
METZ-BUDAPEST : 27-25
Ligue des champions Tour principal J2
4 février 2018, Arènes de Metz (4 564 spectateurs)
Arbitres : Cristina Nastase et Simona Raluca Stancu
Mi-temps : 13-10
METZ HANDBALL : Gardiennes : Rajcic (14 arrêts), Csapo (3 arrêts) – Joueuses de champ : Edwige, Gautschi, Gros (10/14), Zaadi (3/5), Flippes (1/2), Nocandy (1/1), Houette (3/6), Landre (2/4), Kanor O (1/2), Kanor L, Smits (4/7), Maubon (1/1), Luciano (1/1)
Exclusions : Gros (30e), Zaadi (33e) , Luciano (40e)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
FTC RAIL CARGO : Gardiennes : Szikora (3 arrêts), Biro (8 arrêts) – Joueuses de champ : Schatzl (3/4), Szucsanszki (1/4), Szekeres, Meszaros, Van Der Heijden (3/4), Marton (0/1), Lukacs (7/10), Snelder (3/4), Pena (0/3), Hafra (4/6), Faluvegi (1/3), Jovanovic (0/2), Kovacsics (1/6), Hornyak (2/4)
Exclusions : Meszaros (27e), Szekeres (34e), Hornyak (45e)
Entraîneur : Gabor Elek
Les histoires d’écarts de buts ? « On fera les comptes à la fin » affirme Manu Mayonnade. Au coup de sifflet final de cette rencontre entre Metz et Budapest, l’entraîneur mosellan entend rester focaliser sur les points de la victoire obtenus face à un adversaire direct pour la seconde place de son groupe de Ligue des Champions. Peu importe donc pour le technicien que l’avantage de six buts que ses joueuses avaient su creuser se soit quelque peu amaigri et peu importe aussi que le score initial (28-25) ait été corrigé suite à une erreur de la table de marque. Au final, Metz Handball remporte son premier match dans ce tour principal avec deux longueurs d’avance (27-25) et il le fait avec la manière face à une équipe qu’il n’avait pas su dompter la saison passée.
En même temps, le statut de Metz Handball a quelque peu évolué en à peine douze mois. Une qualification en quarts de finale l’année dernière, un titre mondial pour certaines joueuses et un quasi sans-faute lors de la première phase de la compétition. « Avant, nous étions le petit poucet et désormais nous sommes un peu l’équipe à battre » explique la capitaine Grâce Zaadi. Une équipe de Metz Handball un tantinet en difficulté en début de match. A cause notamment d’une base arrière qui mettra quinze minutes à scorer, le club mosellan se trouve rapidement mené de trois buts (3-6) et Viktoria Lukacs trouve un peu trop de libertés sur son aile. Metz fera basculer le score avant la pause (13-10) et ne lâchera plus la tête.
Pour cause, « Ana Gros ne manque jamais deux matches de suite » souligne Manu Mayonnade. A la peine, comme les autres d’ailleurs, la semaine dernière à Skopje, l’arrière slovène a livré une grosse performance ce dimanche. Comme l’ensemble du collectif mosellan, finalement à l’aise avec son statut d’outsider dans la plus prestigieuses des compétitions européennes. Voilà donc Metz Handball avec deux points d’avance sur son adversaire du week-end et une deuxième place décrochée dans des Arènes combles. Et c’est donc avec ce classement à la fois flatteur et mérité que Grâce Zaadi et ses coéquipières iront défier Thüringer le week-end prochain. Là aussi, l’essentiel, ce sera la victoire.
R.A
Photo : WeeMove