Résumé Rostov

Metz bat Rostov de quatre buts (29-25) ce samedi pour son premier match de Tour Principal de Ligue des Champions. Dans ses Arènes, le champion de France est décidément intraitable.

Deux ans d’invincibilité aux Arènes en Ligue des Champions. Parmi les victimes de Metz Handball ? Le Vardar Skopje, Györ, Buducnost Podgorica, le CSM Bucarest… A cette liste, il convient d’ajouter les Russes de Rostov. « Je ne sais pas l’expliquer. On ressent une sorte de sérénité à domicile. Même menées, même fatiguées, on se sent légères… »explique Marion Maubon. Avant de se présenter en Moselle ce samedi pour le premier match de Tour Principal, le collectif d’Ambros Martin n’avait pas encore perdu cette saison en Ligue des Champions. Un nul à Brest (29-29) lors du premier tour et puis que des victoires. « On sait que c’est difficile de jouer ici » affirme Lois Abbingh à la fin d’une défaite que son équipe a donc perdu de quatre buts (29-25).

Marion Maubon et ses copines se sont donc senties légères. Pourtant, face à une équipe réputée pour son jeu étiré sur grands espaces, les Dragonnes ont beaucoup couru. « On s’est montré hyper solide en défense dès le début du match »explique Marion Maubon. Des Dragonnes très solides et, dès le coup d’envoi du match, une base arrière messine qui prend le pas sur les gardiennes russes. Xénia Smits et Grâce Zaadi font preuve d’une efficacité diabolique, la rapidité des Mosellanes fait merveille sur les contres et, à la pause, Metz mène de trois buts (17-14) malgré les missiles d’Anna Sen et le génie d’Anna Vyakhireva. L’arrière de la sélection sortir d’ailleurs définitivement du terrain à vingt minutes de la fin, visiblement touchée au bras.

Un coup du sort forcément bénéfique à Metz Handball même si, Vyakhireva ou pas, Rostov a couru derrière le score durant toute la rencontre exception faite des cinq premières minutes.« Là, je suis très fière de nous » s’exclame tout sourire Marion Maubon. Pour cause, Metz a tenu avec une grosse défense, une Ivana Kapitanovic de gala et des cadres largement au rendez-vous. On pense à Xénia Smits, Grâce Zaadi, Laura Flippes et à toutes les autres utilisées par Manu Mayonnade. Avant la rencontre de dimanche entre Buducnost et Copenhague, Metz Handball se retrouve premier de son groupe à égalité de points avec son adversaire de l’après-midi. Prochain rendez-vous européen samedi prochain face à un adversaire que Metz connaît par cœur… Brest.

Les stats du match : 

METZ-ROSTOV : 29-25 (Mi-temps : 17-14)
Ligue des Champions, Tour Principal, Journée 1, 26 janvier 2018, Arènes de Metz (4 352 spectateurs)
Arbitres : Tatjana Prastalo et Vesna Balvan (Bosnie-Herzégovine)

METZ HANDBALL :
Gardiennes : Glauser (5 arrêts), Kapitanovic (11 arrêts), Dos Reis
Joueuses de champ : Edwige (2/2), Zaadi (7/8), Flippes (5/9), N’Gouan (2/2), Nocandy, Houette (0/2), Levsha (2/4), Kanor O (4/5), Zych, Smits (6/11), Maubon (0/1), Niombla (1/2), Di Rocco
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
Exclusions : Smits (34e), Flippes (37e), Flippes (54e)

ROSTOV :
Gardiennes : Mekhdieva, Sedoykina (7 arrêts), De Oliveira Pessoa (4 arrêts)
Joueuses de champ : Slivinskaya, Managarova (4/7), Petrova, Sen (2/6), Abbingh (7/9), Vyakhireva (5/9), Maslova (1/2), Makeeva (4/5), Tazhenova (1/2), Kozhokar (1/1), Duleva, Borshchenko
Entraîneur : Ambros Martin
Exclusions : Sen (38e), Abbingh (38e), Abbingh (52e)

Texte : R.A | Photo : Cedosa 380