Résumé Buducnost

Metz s’impose d’un souffle (25-24) sur Podgorica grâce à un pénalty dans les dernières secondes de Manon Houette. Une victoire qui permet aux Dragonnes de prendre le large en tête du groupe A.

Il ne restait qu’une poignée de seconde lorsque Manon Houette s’est présentée face à Darly Zoqbi De Paula. « Je ne pense pas avoir déjà tiré un penalty aussi décisif dans ma carrière » réfléchit tout haut l’internationale française. A ce moment-là, Metz Handball et Podgorica sont à égalité (24-24) et, ce qui se joue au milieu des Arènes dépasse le gain d’un simple match. En enchaînant un second match nul d’affilée, Metz Handball fait du surplace. En prenant les deux points, Metz Handball s’échappe en tête de son groupe. « Autant nous étions contentes d’arracher le match nul à Odense la semaine dernière autant là… nous voulions absolument gagner ». Au final, son penalty, Manon Houette le transforme avec un sang-froid remarquable et les Mosellanes font chavirer leurs Arènes pour de bon.

Et c’est peu dire que le dernier cri du public a tout d’un gros soulagement. Car durant presque une heure, les Monténégrines de Podgorica ont largement malmené les protégées de Manu Mayonnade. « On le savait qu’elles allaient mettre des coups » admet Manon Houette. Pour cause, Metz Handball a l’habitude, chaque année, de batailler avec Bulatovic et ses copines. « Sauf qu’à la mi-temps, on s’est dit qu’il fallait répondre. Et quand tu réponds, les coups de l’adversaire piquent beaucoup moins ». A la pause et après avoir encaissé beaucoup de coups, Metz Handball perd de trois longueurs (8-11). Et puis, peu à peu, le groupe lorrain prend le pas sur la défense du club double-vainqueur de la Ligue des Champions.

Metz Handball reste donc le patron dans sa salle. Grâce à une Xénia Smits assez formidable, une Laura Flippes détonante et un groupe qui n’abdique décidément jamais. Malgré une exclusion temporaire d’Astride N’Gouan à trois minutes de la fin, le champion de France s’en sort donc après un coude-à-coude haletant durant toute la seconde période. En fait, l’équipe en jaune et bleu prouve encore une fois qu’elle sait déjouer à peu près tous les pièges et qu’elle est prête à toutes les batailles. Celle de ce soir pouvait coûter au moins un point aux coéquipières de Grâce Zaadi. Mais dans les Arènes, il semble hors de question de laisser passer le moindre petit accroc.

Les stats du match : 

METZ-BUDUCNOST : 25-24 (Mi-temps : 8-11)

Ligue des Champions, Journée 3, 21 octobre 2018, Arènes de Metz (4 438 spectateurs)
Arbitres : Michalis Tzaferopoulos et Andreas Bethmann (Grèce)

METZ HANDBALL :
Gardiennes : Glauser (2 arrêts /9), Kapitanovic (8 arrêts /25)
Joueuses de champ : Edwige (0/1), Zaadi (2/6), Flippes (4/7), N’Gouan (2/3), Nocandy (0/1), Houette (4/4), Seguin, Kanor O (0/1), Zych (1/2), Smits (7/10), Maubon (2/5), Niombla (3/4), Le Blevec, Di Rocco
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
Exclusions : N’Gouan (15e), Edwige (48e), Flippes (54e), N’Gouan (58e)

BUDUCNOST :
Gardiennes : Rajcic (5 arrêts /24), Zoqbi De Paula (2 arrêts /8)
Joueuses de champ : Ujkic (4/6), Konatar, Jaukovic (5/8), Bulatovic A, Laslo (5/5), Premovic, Bulatovic K (2/5), Brnovic (2/2), Pavicevic (1/2), Ramusovic (0/1), Vukcevic, Raicevic (3/5), Grbic (2/5), Pletikosic
Entraîneur : Dragan Adzic
Exclusions : Jaukovic (4e), Grbic (30e), Raicevic (32e), Laslo (45e)

Texte : R.A | Photo : WeeMove