Résumé Copenhague

Déjà qualifié et assuré de terminer premier avant ce dernier match du tour principal, Metz Handball s’est incliné de trois unités à Copenhague (36-33). En quarts de finale, les Jaune et Bleu retrouveront Bucarest comme la saison passée.

Metz Handball n’avait pas connu la défaite depuis début novembre et un déplacement à Podgorica (23-19). Quatre mois au cours desquels le club du président Weizman a produit des prestations de haute volée, ne laissant que des miettes à ses adversaires, tant en championnat qu’en Coupe d’Europe. Toute série est faîte pour connaître son épilogue. Certes contrariante pour une institution où la culture de la gagne est érigée en principe de base, cette défaite est sans conséquences sportives. Elle aura sans aucun doute pour effet de garder le groupe en éveil en vue des matches couperets, que ce soit en LFH ou en Ligue des champions.

Privées de leur capitaine Grâce Zaadi, sur la feuille de match mais laissée au repos suite à une petite entorse, les Jaune et Bleu ont, comme souvent ces derniers temps, démarré doucement la rencontre. Mais, très vite, les spectateurs de la Trefor Arena ont compris qu’ils allaient assister à une partie riche en buts. Le jeu est rapide et les attaques trouvent de bonnes solutions, à l’image d’Aleksandra Zych et ses cinq buts à l’issue du premier acte (7/9 au final) et de Mai Kragballe Nielsen coté danois (6/9). Malgré l’entrée d’une Amalie Millig en verve dans les buts peu après le quart d’heure de jeu, les Messines parviennent à prendre les devants, grâce à Xenia Smits notamment, et à rejoindre les vestiaires avec deux buts de marge (15-17).

La seconde partie de rencontre sera plus compliquée, en grande partie en raison d’une moins intense pression défensive qu’à l’accoutumée. Les partenaires de Jenny Alm trouvent assez rapidement la solution au sein de l’arrière garde lorraine. Laura Glauser puis Manuela Dos Reis ne peuvent que constater les dégâts. Les coups de gueule de Manu Mayonnade lors des temps-morts et la hargne de Laura Flippes n’y changeront rien. Metz Handball s’incline de trois buts (36-33) et ne réalisera pas le parcours parfait dans ce tour principal. Il conviendra de corriger ces imprécisions en quarts de finale pour parvenir à atteindre ce final four tant désiré. Et ce d’autant plus que le succès de Budapest face à Krim Mercator (31-27) en début d’après-midi offre une revanche aux Dragonnes face à une formation de Bucarest qui avait mis fin à ses illusions il y a un an. Avant d’y penser, Metz se rend à Nice mercredi en championnat.

Les stats du match : 

COPENHAGUE-METZ : 36-33 (Mi-temps : 15-17)
Ligue des Champions, Tour Principal, Journée 6, 10 mars 2019, Trefor Arena Broenby
Arbitres : Peter Horváth et Balázs Marton (Hongrie)

COPENHAGUE :
Gardiennes : Bundsen (5 arrêts), Millig (8 arrêts), Sando
Joueuses de champ : Fons (4/5), Blohm (2/4), Meyer (2/2), Bjoernsen (3/3), Nüsser (1/1), Kragballe (6/9), Alm (3/4), Likkegaard (5/5), Bont (3/4), Dornoville de la cour (3/4), Dulfer (4/8), Blomstrand (0/1), Wall
Entraîneur : Claus Mogensen
Exclusions : Bjoernsen (48e), Dulfer (54e)

METZ HANDBALL :
Gardiennes : Glauser (9 arrêts,), Dos Reis (1 arrêt)
Joueuses de champ : Edwige (1/1), Zaadi, Flippes (4/4), N’Gouan (0/1), Nocandy (6/9), Houette (1/1), Levsha (0/2), Kanor O (3/5), Zych (7/9), Smits (7/13), Maubon (2/4), Niombla (2/2), Di Rocco (0/1)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
Exclusions : Niombla (30e), Houette (40e)

 Texte : Alexandre BUR | Photo : Cédric Cedosa