Quatrième défaite en quatre matches pour Metz Handball dans ce Tour Principal de Ligue des Champions. Ce dimanche, les Messines s’inclinent d’un but (23-24) contre Viborg.
METZ-VIBORG : 23-24
Ligue des Champions, Tour Principal, Journée 4  
1er mars 2015, Les Arènes de Metz (5098 spectateurs)
Arbitres : Peter Brunovsky et Vladimir Canda (Slovaquie)
Mi-temps : 12-10
METZ HANDBALL : Gardiennes : Glauser (8 arrêts), Pierson (5 arrêts) – Joueuses de champ : Kpodar, Kanto (1/1), Flippes (0/1), Gros (6/13), Zaadi (3/9), Baudouin (0/2), Vukcevic (0/1), Broch (6/7), Andryushina (0/2), Gonzalez (1/3), Luciano (4/5), Burlet, Liscevic (2/3), Mendy (0/1)
Exclusions : Liscevic (21e)
Entraîneur : Jérémy Roussel
VIBORG HK : Gardiennes : Masson (12 arrêts), Poulsen (2 arrêts) – Joueuses de champ : Skov (9/13), Lundgreen, Mikkelsen, Balle (0/2), Damnjanovic (7/10), Andreassen (0/3), Lyksborg (3/5), Burgaard (4/11)
Exclusions : Balle (16e)
Entraîneur : Lars Friis Hansen
C’est peut-être la faute au taï-chi. Brillantes de détermination face à Viborg durant une première mi-temps qu’elles ont bouclé avec deux buts d’avance (12-10), les Messines sont apparues sur le Gerflor avec un visage bien plus moribond pour le deuxième acte. « Un début de seconde période catastrophique » admet sans détour l’entraîneur Jérémy Roussel. Après un spectacle de taï-chi dispensé à la pause donc, les coéquipières d’Ana Gros ont pris un cinglant 5-0 face à une équipe de Viborg qui n’en demandait pas tant. « Des fois, on manque de rigueur sur des consignes pourtant assez simples » peste encore Jérémy Roussel. Comme quoi, les pratiquants de taï-chi ne sont pas vraiment les seuls fautifs.
« Un exemple de consigne simple ? C’est par exemple de ne pas reculer devant Rikke Skov ». Avec neuf buts ce soir, l’arrière gauche danoise a largement dominé la défense mosellane, « alors qu’on savait que, dans une période compliquée pour Viborg, c’était elle qui allait prendre ses responsabilités ». Ce Metz-Viborg, perdu d’un tout petit but (23-24), ressemble de façon cruelle aux défaites de Metz Handball face à Larvik ou Györ cette saison. A chaque fois, les Dragonnes se montrent au niveau durant une grande partie du match avant de concéder une défaite courte mais pourtant logique. Ce dimanche, après avoir gommé ce début de seconde période en revenant à 20-20, Metz Handball n’a pas su repasser devant dans les tous derniers instants.
Dommage car, sur le plan comptable, Viborg s’échappe devant Metz Handball et Baia Mare profite de sa victoire contre Savehöf pour prendre la quatrième place du groupe. A ce jour, le club mosellan est cinquième et donc encore un peu plus loin d’une éventuelle qualification pour les quarts de finale. Forcément rageant tant les protégées de Thierry Weizman semblaient de taille à prendre des points face à un Viborg amputé de Gullden et qui venait de licencier son entraîneur la veille du match. Les retours d’Yvette Broch et Grâce Zaadi ont fait du bien et il faut souligner que, cette saison, Metz se permet tout de même de titiller les plus grands clubs du monde.  Face au dernier vainqueur de la coupe des vainqueurs de coupe, prêchons encore une fois le manque d’expérience. Espérons que c’est la dernière fois.
Rémi Alezine
Photo : Thierry Hauuy