Grâce à la rencontre de saison régulière contre Besançon programmée ce mercredi aux Arènes (20h), Metz Handball s’apprête à reprendre la tête du championnat. 
Le classement de saison régulière du championnat LFH s’affiche très souvent avec des pointillés. Matchs en retard, rencontres décalées à cause de la Coupe d’Europe… on ne sait jamais trop où situer son équipe préférée tant certains ont des matchs en avance et d’autres des matchs en retard. Ce mercredi, Metz Handball a l’occasion d’atteindre les quatorze matchs joués. Comme ses concurrents Brest et Issy Paris. Et, quel que soit le résultat contre Besançon, le club mosellan se retrouvera premier. Tout seul sur la plus haute marche du podium, reste à voir avec quel marge sur ses poursuivants.
Les Bisontines et les Messines donneront à 20h le coup d’envoi d’un match forcément disputé. Le match aller l’avait été avec une victoire d’un petit but (25-26) d’un Metz Handball qui avait longtemps été mené. En outre, la dernière semaine des Messines a un peu calmé la dynamique impressionnante du mois de février avec une victoire étriquée à Chambray (26-27) et une défaite assez logique à Budapest en Ligue des Champions (29-23). Et puis, pour cette réception de Besançon, Béatrice Edwige est incertaine à cause d’une entorse au genou.
Sans compter que le collectif bisontin piloté par Raphaëlle Tervel a déjà gagné huit matchs pour seulement trois défaites. Avec une Alice Lévêque libérée et une Julie Dazet en pleine forme, l’ancien grand rival de Metz n’arrive donc pas aux Arènes avec l’intention de prendre une valise. Sauf qu’à Metz, l’appât de la première place vaut tous les appâts du monde et il convient de se remettre à gagner avec la manière. Avant la réception d’un adversaire exceptionnel dimanche : le Vardar Skopje.

R.A
Photo : WeeMove