Dans un match offensif, les Dragonnes battent Le Havre (37-32) de Sandor Rac et négocient au mieux cet intermède national entre deux rencontres de Ligue des Champions.
METZ-LE HAVRE : 37-32
Championnat LFH, Saison régulière Journée 8
Arènes de Metz, 29 octobre 2014, 3122 spectateurs
Arbitres : MM Anicet et Ferrandier
Mi-temps : 21-13
METZ HANDBALL : Gardiennes : Glauser (7 arrêts /23), Pierson (7 arrêts /23) – Joueuses de champ :  Kpodar (4/4), Kanto (2/3), Flippes (2/3), Gros (7/11), Zaadi (6/11), Baudouin (12/15), Broch, N’Diaye, Gonzalez (2/4), Luciano (0/1), Liscevic (2/4), Mendy (0/1)
Exclusions : Gros (35e), Flippes (49e), Broch (58e)
Entraîneur : Jérémy Roussel
HAVRE ATHLETIC CLUB : Gardiennes : Pradel (0 arrêt / 6), Castellanos (7 arrêts / 38) – Joueuses de champ : Tissier (0/2), Dazet (3/4), Sawaneh (5/6), Alonso (4/7), Landre (3/5), Corkovic, Sow (2/2), Pekarskyte (3/8), Florean (2/3), Cissé (0/3), De Sousa (9/11), Desgrolard (1/1)
Exclusions : Landre (12e), Landre (17e)
Entraîneur : Sandor Rac 
Face à Sandor Rac sur le banc adverse, il ne fallait pas s’attendre à un petit match avec deux défenses très resserrées et des bras apathiques en attaque. Avec déjà plus de vingt buts pour Metz Handball (21-13) à la pause, ce Metz-Le Havre de championnat a livré quelques belles phases offensives et quelques séquences pleines de buts. Symboles de ce match offensif ? Deux joueuses à plus de dix buts (Baudouin pour Metz et De Sousa pour Le Havre) et deux équipes à plus de trente buts au coup de sifflet final. Fort heureusement, c’est Metz Handball qui s’impose de cinq buts (37-32).
Bien plus inspirées que lors de la journée 7 à Dijon, les Dragonnes ont livré une première période bien maîtrisée avec un petit festival des jeunes pépites Déborah Kpodar et Laura Flippes. L’éclosion des plus jeunes au très haut niveau est forcément une belle nouvelle devant les matchs qui s’enchaînent et après la blessure pour six mois de Tamara Horacek. En seconde mi-temps, Metz ne s’est jamais fait rejoindre même si Le Havre est revenu à trois buts à dix minutes de la fin, ne laissant aux Dragonnes que peu d’occasions de se laisser aller à une quelconque déconcentration.
Après Baia Mare et avant Lublin, Metz Handball empoche donc trois points importants dans la course aux playoffs. Surtout, certains joueuses clefs du match face aux Roumaines se sont révélées une nouvelle fois en bonne forme. Le bras gauche d’Ana Gros est bel et bien chaud comme jamais et Laura Glauser semble déterminée à devenir la reine française du un contre un. Les Messines prennent ce soir leurs distances sur Le Havre et laissent derrière elles la contre-performance dijonnaise. La prochaine étape embarque les filles mosellanes pour la Pologne et Lublin. Une victoire là-bas laisserait présager un bel avenir européen.
R.A
Photo : Thierry Hauuy