En s’imposant face à Toulon-Saint-Cyr (33-16) ce mercredi, Metz Handball reste tout en haut du classement de saison régulière.
METZ – TOULON SAINT CYR : 33-16
Championnat LFH, Saison régulière J13
15 février 2017, Arènes de Metz (2 987 spectateurs)
Arbitres : Élodie Tournant et Anne-Laure Paradis
Mi-temps : 18-9
METZ HANDBALL : Gardiennes : Glauser (5 arrêts /14), Rajcic (6 arrêts /13) – Joueuses de champ : Edwige, Gros (6/9), Zaadi (3/5), Nocandy (4/6), Horacek (2/5), Pop-Lazic (1/3), Smits (4/6), Sajka (6/8), Maubon (3/3), Luciano (2/3), Aoustin (0/2), Burlet (2/2)
Exclusions : Horacek (11e), Gros (36e)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
TOULON SAINT CYR : Gardiennes : Depuiset (5 arrêts /16), Serdarevic (6 arrêts /28) – Joueuses de champ : Serna (1/3), Rittore, Van Olphen (1/4), Tandjan (3/3), Julien (/), Puleri (0/1), David (2/4), Vetkova (2/5), Abdourahim (3/9), Catani (1/2), Jurisic (1/3), Eradze (1/4)
Exclusions : Catani (37e)
Entraîneur : Thierry Vincent
Balayé dans sa salle lors du match aller (16-35), Toulon-Saint-Cyr n’a guère mieux résisté à Metz Handball ce mercredi aux Arènes de Metz. Cette fois, Sanne Van Olphen et ses copines s’inclinent de 17 buts (33-16) face à un collectif mosellan décidément très solide, même quelques jours après une grosse échéance européenne. En réalité, les Dragonnes se sont laissées distancer de deux petits buts en tout début de rencontre (2-4) avant de revenir puis de dérouler tranquillement jusqu’à la fin de la rencontre. Du moins, il convient de ne pas prendre ce « tranquillement » à la légère tant il semble méritant de maîtriser à ce point une rencontre face à une formation solide à ce point expérimentée en LFH. Toujours est-il qu’un match semble évidemment plus aisé quand on se permet d’avoir marqué le double de buts que son adversaire à la pause (18-9).
En fait, le collectif de Metz Handball semble cette année rôdé comme rarement à l’enchaînement des matchs de haut niveau. Car hormis un relatif faux pas à Nantes (match nul 22-22) en janvier, force est de constater que le club mosellan enchaîne les prestations de haut vol malgré l’absence de Laura Flippes. Parce que ses joueuses cadres, comme Ana Gros, Sladjana Pop-Lazic ou Ailly Luciano sont au rendez-vous ? Pas seulement. Cette saison, les jeunes apportent des opportunités de rotation dont ne se prive pas Manu Mayonnade. Contre Astrakhan, Marie-Hélène Sajka avait ainsi pallié avec brio une Ana Gros touchée au visage. Ce mercredi, comme Orlane Kanor avait su le faire fin 2016, Méline Nocandy a apporter une belle touche de spontanéité au succès lorrain. Face à Léa Serdarevic et la défense sudiste, la jeune dragonne n’a nourri aucun complexe.
Ajoutez à cela une Marie-Hélène Sajka qui prend de plus en plus de responsabilités jusqu’à tirer les jets de sept mètres, une Ana Gros toujours aussi détonante avec son bras gauche ou encore une Lindsay Burlet appliquée en défense et vous obtenez un Metz Handball conquérant comme il faut face à un Toulon-Saint-Cyr qui verra très vite s’échapper l’espoir de remporter quelques points en Moselle. Dimanche, à 17h, Metz Handball accueille Issy Paris avant un déplacement à Chambray (mercredi 22 février à 20h30) puis un autre à Budapest (samedi 25 février à 15h). Bref, ça enchaîne et, quand les Dragonnes maîtrisent à ce point, on aurait presque tendance à trouver ça normal. En vrai, c’est remarquable.
R.A
Photo : WeeMove