Pour sa première participation à la compétition, les Dragonnes ont remporté la Panthera Cup au dépend de Bietigheim lors d’un match à sens unique.

 

Opposées aux Allemandes pour la troisième fois depuis le début de leur préparation, les joueuses d’Emmanuel Mayonnade ont réitéré leurs performances de la semaine passée afin de conserver leur invincibilité durant cette avant-saison.

Tout comme les Messines, Bietigheim avait pourtant entamé cette Panthera Cup par deux victoires face au Paris 92 de Yacine Messaoudi (33-27) puis contre le club organisateur, Fleury Loiret Handball (30-35). Mais comme la semaine dernière à Wittlich, les coéquipières de Daphné Gautshi n’ont pas fait le poids face à Grâce Zaadi et ses partenaires.

Dans une rencontre qui fit la part belle à l’attaque, les Dragonnes prirent rapidement les devants (12-8 ; 15′) pour ne plus jamais les lâcher. Dès la mi-temps, la messe était dite puisque les Messines menaient déjà de neuf buts (22-13 ; 30′). Le seconde période fût exactement dans la même veine avec des Dragonnes qui enchaînèrent les buts à l’image de Manon Houette (7 réalisations) et creusèrent l’écart pour atteindre la barre symbolique des quarante buts et s’imposer finalement 40-25.

Si ces résultats sont assez anecdotiques et que l’objectif de ces rencontres est bien évidemment ailleurs, ces victoires sont bonnes pour le moral et permettront aux Jaunes et Bleues d’aborder le challenge Carity de la semaine prochaine avec une bonne dose de confiance… Et il va en falloir pour affronter Béatrice Edwige et la prestigieuse équipe de Gyor, Championne d’Europe en titre !

L’analyse du coach :

“Nous sommes contents car plus encore que le score, le contenu semble être de plus en plus agréable au fil des sorties. Il y a encore des imperfections, parfois conséquentes, parfois plus anodines. Mais nous continuons d’avancer. Nous tentons de choses, pour pouvoir être le meilleur possible au moment de la reprise, avec différentes alternatives offensives et défensives. En parallèle, il n’y a pas de bobos supplémentaires et nous laissons le temps aux blessées de travailler sereinement de leur côté pour revenir en forme. Maintenant, place à un peu de repos avant le tournoi de Brest où l’adversité va clairement se rehausser.”

 

Les stats :

Laura Glauser : 7 arrêts ; Ivana Kapitanovic : 14 arrêts
Méline Nocandy : 4 buts ; Orlane Kanor : 2 ; Léa Ballureau : 2 ; Grâce Zaadi : 6 ; Laura Flippes : 4 ; Astride N’Gouan : 2 ; Manon Houette : 7 ; Ailly Luciano : 3 ; Louise Burgaard : 2 ; Marie Hélène Sajka : 7