Avec ses douze buts d’avance gagnés ce mercredi à Nice (21-33), Metz Handball prend une sérieuse option pour conserver ton titre de champion de France. Match retour programmé ce dimanche, à 17h, aux Arènes.

Il en faut décidément beaucoup pour perturber ces Dragonnes version 2018/2019 quand elles décident de déployer leur handball sur le territoire français. Ce mercredi, pour la première finale de championnat de France de son histoire, l’OGC Nice pouvait lister quelques arguments en défaveur du club en jaune et bleu. Les souvenirs pesants d’un Final 4 pas franchement réussi ? Les Messines ont affiché une confiance détonante. L’enchaînement trop rapproché de plusieurs matches de haut niveau ? Grâce Zaadi et ses copines ont étouffé les Niçoises avec leur jeu rapide et leur intensité. L’absence de la très décisive Manon Houette ? Pas de soucis, le collectif de Manu Mayonnade brille aussi par sa polyvalence et sa densité.

Ce mercredi, Metz Handball a pris douze buts (21-33) d’avance sur Nice avant la finale retour de playoffs programmée dimanche, à 17h, aux Arènes. Autant dire qu’il sera compliqué pour les protégées de Marjan Kolev de chiper le titre final à un Metz Handball qui convoite le vingt-troisième trophée de champion de France de son histoire. Pour cela, il faudra qu’elles se montrent menaçante comme elles l’ont fait un temps lors de la première période de ce match aller. Alors largement menées par les Lorraines (1-6), les Azuréennes ont su réagir pour revenir à deux longueurs. Sauf que la gardienne Hatadou Sako n’a pu cumuler les exploits trop longtemps et que Metz n’a pas voulu voir Nice revenir trop largement.

Lors de ce match aller, les Messines ont mis des ingrédients que l’on commence à connaître par cœur sur la scène nationale. Une capitaine, Grâce Zaadi, qui donne le ton et le rythme. Une ligne défensive qui pousse l’adversaire à cumuler les errements. Et puis ce fameux jeu rapide. Complètement dépassées, les Niçoises ont coulé en seconde mi-temps pour leur dernier match de la saison à domicile. Pendant ce temps-là, Manu Mayonnade pouvait donner du temps de jeu à tout le monde et Laura Kanor en a même profité pour inscrire trois buts. Ce mercredi, le club mosellan a donc mis largement à distance un club qui n’avait jamais joué un match national d’une telle importance. Il souffle, pour Metz Handball, un petit vent de champion de France sur la brise de Nice.

Texte : R.A / Cedosa380

 

Les stats du match

NICE-METZ : 21-33 (Mi-temps : 11-14)
Playoffs, Finale aller, 15 mai 2019
Arbitres : Mme Bonaventura et Bonaventura

OGC NICE :
Gardiennes : Sako (8 arrêts /27), Colic (2 arrêts /15)
Joueuses de champ : Prudhomme, Sy (3/6), Agathe (4/7), Tandjan (0/2), Torstenson (1/1), Blonbou (1/4), David (2/2), Lachaud (0/1), Fall (1/1), Skolkova (6/7), Horilska, Abdelmalek (3/4)
Exclusions : Torstenson (17e), Torstenson (56e)
Entraîneur : Marjan Kolev

METZ HANDBALL :
Gardiennes : Glauser (6 arrêts /17), Kapitanovic (6 arrêts /16)
Joueuses de champ : Edwige (2/2), Zaadi (5/6), Flippes (8/10), N’Gouan (3/4), Nocandy (5/6), Levsha (0/1), Kanor O (3/3), Zych (1/1), Kanor L (3/3), Smits (3/8), Maubon (2/5), Niombla (0/1)
Entraîneur : Emmanuel Mayonnade
Exclusions : N’Gouan (10e), Edwige (30e)