Après une première saison qui n’en était pas vraiment une à cause de l’interruption liée au Covid, Steven Bello a plus que trouvé ses marques au sein du collectif de Metz Handball. Samedi, lui et ses coéquipiers affronteront Villers, son premier club.

– Steven, comment abordes-tu ces retrouvailles avec ton club formateur ?

“Villers, c’est forcément une saveur particulière car c’est le club où j’ai grandi, j’y ai ma famille et de très bons amis. Concernant cette saison, ils sont en manque de points pour le moment. À présent, ils vont affronter les trois équipes lorraines, nous, Folschviller et Epinal pour la fin de la phase aller et je sais qu’ils vont être en mode guerrier. Ils sont capables de faire des performances, à l’instar du nul ramenés de Chambéry, et il ne faut surtout pas les sous-estimer.”

– Comment te sens-tu après une saison à Metz Handball ?

“Je me sens bien ici que ce soit avec mes coéquipiers ou avec le staff. Le groupe est compétitif et travailleur, c’est ce qui me plaît. Mais en tant que joueur, on recherche aussi les émotions, l’adrénaline, c’est pourquoi j’aimerais vraiment qu’il y ait un peu plus de monde dans les tribunes. Il faudrait que l’on parvienne à créer un engouement autour de la section Masculine, ce serait sympa et galvaniseur. Lors de notre dernier match à domicile contre Epinal, les -18 sont restés après leur match, Ils ont mis une bonne ambiance et on s’est tous dit que c’était clairement plus fun de jouer avec eux en soutien et on les en remercie au passage !”

– Que penses-tu de ton équipe, de sa capacité à se maintenir ? A viser plus haut ?

“Je pense que l’équipe a un gros potentiel avec tout d’abord des profils différents et un effectif très dense. Mais cet effectif est jeune et a encore besoin de grandir. L’objectif est dans un premier temps d’assurer le maintien, mais tous ensemble on veut aller voir plus haut. A nous de continuer à bien travailler pour y parvenir, sachant que nous avons prouvé lors de nos dernières sorties que nous avions les moyens d’y parvenir.”

Nous espérons vous voir nombreux à répondre à l’appel de Steven pour venir garnir les travées du Complexe Sportif Saint-Symphorien ce samedi à 20h30.

Maxime Amatucci.